5 mois en Asie de la Birmanie à l'Indonésie

7- Deux mois en INDONESIE

Le 15 janvier nous partons en avion de Kuala Lumpur pour atterrir à JAKARTA, la capitale de l'INDONESIE, sur l'île de JAVA. Il pleut énormément, la ville et ses environs sont inondés.

Maisons emportées par une rivière en crue   Nous quittons la capitale en train. Par les fenêtres nous voyons les quartiers inondés où sont mortes noyées des dizaines de personnes emportées par les rivières en crue.

La campagne environnante inondée elle aussi.

La campagne environnante est inondée elle aussi.

 

A JOGJAKARTA nous marchons beaucoup pour visiter la ville ancienne mais nous pouvons aussi nous déplacer en calèche ou en becak.

gade du palais du sultan.

Garde du palais du sultan avec son Kriss (poignard) glissé dans sa ceinture.

calèches

Les calèches attendent les clients.

Un "becak" et son conducteur transportant des personnes à la force des mollets!

On prend des places dans un minibus pour visiter les alentours comme le temple de BOROBUDUR ou ceux de PRAMBANAN. 

Le temple de BOROBUDUR construit il y a environ 1000 ans.

Tout en haut: 72 stupas ajourés renfermant chacun un buddha taillé dans la pierre.

Un buddha dans un stupa dont le le haut a disparu.

Les terrasses inférieures sont sculptées de panneaux en rapport avec la religion bouddhiste...

...ou décrivant la nature il y a 1000 ans . 

Les temples de PRAMBANAN sont hindouistes.

Ils ont souffert du séisme de 2006.

Un jeune couple et son enfant en pélerinage à Prambanan.

Description de la vie il y a 10 siècles.

Sur les sites touristiques des étudiants et étudiantes nous demandent souvent de répondre à un quesionnaire en Anglais puis la permission de nous photographier. C'est un moyen pour perfectionner leur Anglais.

 

Un jour de minibus pour arriver à l'est  de Java dans la région du volcan Bromo. En jeep nous montons pour voir le lever du soleil sur le Bromo au cône fumant entouré par d'autres volcans.

Il fait jour lorsque nous redescendons. Un vendeur propose un nounours en fleurs cueillies en altitude.

Nous apercevons en bas "la mer de sable" et le large cratère du Bromo qui fume .

En bas il faut marcher dans la "mer de sable" puis gravir la pente du cratère...

... beaucoup

de monde au bord du cratère...

A l 'extérieur on domine la "mer de sable" ...

...et vers l'intérieur on voit la fumée dans le cratère.

Le lendemain nous devions partir sur l'île de Bali mais nous avons été stoppés dans notre trajet par le vol de nos 2 gros sacs de voyage dans un bus de nuit.

Très allégés: il ne nous reste plus qu'un petit sac et les vêtements que nous portons sur nous! Nous faisons demi tour en train pour Jogjakarta. Il faudra racheter vêtements, chaussures, trousse de toilette, médicaments indispensables etc...

 

C'est en avion que nous partons pour BALI.

 

A Java les habitants sont en majorité musulmans mais à BALI ils sont surtout de religion hindoue.

Nous assistons à une fête religieuse hindoue. Les gens arrivent aux temples en famille...

...se baignent dans un bassin sacré...

...font des offrandes...

...et des prières aux divinités hindoues.

A UBUD à l'intérieur de Bali existe une curieuse forêt de singes. Des macaques à fourrure grise et longue queue habitent les environs de 3 temples sacrés.

Scène familiale dans la forêt de singes.

Attention , le petit va s'échapper!

On peut confondre les vrais et les faux.

La tétée du petit.

Un des temples sacrés...

...et de magnifiques sculptures de ces temples hindous.

Dans Ubud: palais et temple hindou derrière des bassins remplis de lotus.

A Ubud aussi on peut assister aux nombreux spectacles de danses, de marionnettes et de théâtre d'ombre.

 

Les touristes viennent surtout à Bali pour la mer et les plages mais il y a aussi à l'intérieur de l'île de magnifiques paysages de rizières en terrasses.

Rizières en terrasses.

Le riz pousse toujours dans l'eau ici.

Un petit autel avec des offrandes, dans la rizière, pour s'assurer une bonne récolte.

 

Toujours en avion nous partons pour l'île de FLORES réputée très belle par:

- ses paysages montagneux: chaînes de volcans.

Les cônes volcaniques jouent à cache-cache avec les nuages.

- ses villages traditionnels.

Village traditionnel au pied d'un volcan.

Couple devant sa maison.

Maison rudimentaire en bois et couverte de chaume mais toujours une place pour regarder la télévision.

- ses rizières verdoyantes

Rizières en forme de toile d'araignée.

Près des rizières, un jene marchand de?...

...poissons.

Une jeune maman et son bébé.

Des jeunes garçons espiègles.

Une écolière en uniforme.

Des collégiennes à la sortie des cours.

- Ses bords de mer

Au port de Labuanbajo la mer semble calme...

...mais les bateaux ne sortent pas car au-delà de la baie la mer est très mauvaise. Nous ne pourrons pas aller voir les fameux "dragons de Komodo" à 3 ou 4 heures de bateau à cause de la mauvaise météo.

 

Il faut retourner à Bali pour aller tout au nord sur l'île de SULAWESI. Toujours à cause du mauvais temps l'avion n'a pas pu atterrir, il a filé sur l'île de Bornéo pour se poser et faire le plein et revenir, l'orage passé, atterrir à Rantepao la ville principale de Sulawési.

Ensuite c'est en bus que nous sommes montés jusqu'au PAYS TORAJA.

C'est une région d'accès difficile car entourée de montagnes. C'est pour celà que les coutumes et traditons sont restées plus présentes qu'ailleurs.

- Les villages traditionnels: vastes maisons et greniers à riz aux peintures compliquées et aux toits en forme de cornes de buffles.

Maisons et greniers d'un village traditionnel.

2 maisons aux toits en forme de cornes de buffles.

Peintures compliquées.

Cornes des buffles sacrifiés attachés au pignon de la maison.

Escalier pour monter à la maison.

- Les cérémonies funéraires (d'enterrement)

Les Torajas économisent toute leur vie pour avoir l'argent nécessaire à l'organisation de grandes fêtes pour leurs défunts. 

Préparation du cercueil.

Préparation des buffles qui seront sacrifiés (tués) pour les repas d'enterrement.

Les cornes seront accrochées au fronton de la maison.

Les cercueils seront hissés dans des trous creusés dans les falaises.

Des tau tau (statues de bois) représentant les morts sont installés devant les tombes.

sculpteur de tau tau.

Les buffles ont une gande importance chez les Torajas:

- ils labourent les rizières en piétinant la terre

- ils sont sacrifiés lors des cérémonies des morts. 

Procession des buffles qui vont être sacrifiés. Plus ils sont roses, plus ils sont chers.

Danses traditionnelles le jour des funérailles (enterrement)

Suivies de combats de buffles dans une rizière pas encore repiquée. Celui qui s'échappe a perdu!

 

 

 


Publié à 21:01, le 9/04/2013, Indonésie
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 7 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques


Derniers articles

7- Deux mois en INDONESIE
6- Dix-sept jours en MALAISIE
5- De nouveau 15 jours en THAILANDE
4- Treize jours au sud du LAOS
3- Quinze jours en THAILANDE

Sites favoris


Amis